Léo Normand

DSC_0120

Léo Normand est un cinéphile et béophile assumé, qui aime avoir la sensation de revivre les films aux travers des bandes originales.

Après l’obtention, en 2013, d’un DUT en Services et Réseaux de Communication lui ayant permis d’avoir des bases solides et variées dans l’univers du multimédia et de l’informatique, il s’est dirigé vers l’univers du Son.

Après un passage fugace en licence pro à Toulon en 2014, il décide de se spécialiser dans la composition musicale pour l’image à l’Université d’Aix-Marseille, à SATIS. Auprès de Pablo Ossando Valdès et Antoine Gonot, il explore la programmation musicale, la MAO (Musique Assistée par Ordinateur) et le solfège. Avec Lionel Pons et Véronique Poltz, professeurs au CNRR de Marseille il découvre l’orchestration, l’analyse musicale et l’écriture de partitions. En 2018, il co-écrit pour la comédie musicale Dédestinés, court-métrage réalisé par Jean-Baptiste Beltra et Quentin Porte. Le film obtiendra 2 prix pour la bande originale dans le cadre de sa diffusion dans de nombreux festivals en France, mais aussi à l’étranger (Allemagne, Belgique et Suède).

DSC_0146

Son mémoire de fin d’études portant sur la question de la musique dans le documentaire comme soutien à la narration lui permet d’échanger avec les ingénieurs du son Laurent Lafran (Les Neiges du Kilimandjaro, La Villa , 99 Francs) et Gérard Lamps (Subway, Le Grand Bleu, La marche de l’empereur…)

Au cours de ses diverses formations, il vise à varier les expériences. Après de nombreux passages en studio d’enregistrement pour parfaire les techniques de captation et de mixage en condition studio (Studio de la Trappe à Toulouse et UbikStudio Records à Tarbes entre autres), il se forme auprès de techniciens scène en son, lumières et image au sein du Parvis à Tarbes et au sein de la société Novelty à Toulouse, ouvrant ainsi ses compétences au domaine du spectacle vivant, dont il devient un spécialiste. La photographie étant une de ses passions, il collabore également en tant que photographe à ces spectacles, proposant au professionnels du milieu (Fanny Violeau et Sylvain Duthu, Frédéric Bétous) un œil et une écoute cohérente et singulière.

Depuis 2017, il intervient fréquemment dans le Festival des Rencontres Vidéos et Prades comme support technique en image et son afin notamment de consolider et développer la diffusion du cinéma itinérant dans le pays du Conflant.

Son site.